***NEW*** Championnats Suisses Elites à Winterthour… suite

Vendredi 28 juin sur le stade de la Deutweg une athlète venue du nord puisque cette suissesse qui réside et travaille actuellement en Suède allait apporter un rayon de soleil aux stadistes. 15h35 lors de son lancer au marteau Lydia Werly allait propulser son engin à 56,49m lors de son 2ème essai. Personne ne viendra contester ce jet qui la propulsera sur la plus haute marche du podium. Médaille d’or qui ira compléter sa déjà très grande collection. Les années se suivent, et sa faim de titre et collectionneuse de médaille ne tarit pas.

5000 mètres

La 2ème satisfaction de ces championnats allait venir de Morgan Le Guen au 5000 mètres. Course empreinte d’intelligence à rester dans le sillage du favori, mais dans la dernière ligne droite finale il  ne pourra contenir la pointe de vitesse de son adversaire. Brillante 2ème place synonyme de médaille d’argent.

Ilias Hernandez prendra la 6ème place et Guillaume Cachelin la 7ème place. 3 Stadistes dans les sept premiers. Remarquable.

5000 mètres femmes

Cécile Wanders terminera en 6ème position chez les femmes avec un temps de 17 :33,11 réalisant sa meilleure performance de sa saison.

400 mètres

Riva Alena ne battra pas sa meilleure performance de l’année (55,24 secondes) elle devra se contenter 55,90 secondes ce qui malheureusement  ne la qualifiera pas  pour la finale. Sur cette même distance mais avec des haies Aude Malzacher sera créditée de 64,80 secondes ne lui ouvrant pas les portes de la finale.

100 mètres

Raphaël Bonetti sur 100m se qualifiera pour les demi-finales avec à la clé une nouvelle performance personnelle dans le très bon  temps de 10’80 secondes. Sur la même distanceMelvil Empana sera crédité d’un temps de 11’07 secondes ne lui permettant pas d’accéder malheureusement  à la demi-finale.

1500 mètres

Diego Klopfenstein terminera à la 8ème place avec un temps de 3 :51,66 minutes. Andy Coendet se classera à la 10ème place dans le temps de 3 :57,56 minutes.

800 mètres

Femme

Course historique pour 3 athlètes suisses en-dessous de 1 :59,00 minute. Dans cette remarquable course Mélina Andora sera 6ème en 2 :08,65 minutes.

UN CONCOURS DE FOLIE AU TRIPLE SAUT FEMME.

Depuis quelques années je n’avais pas assisté à un concours avec une telle densité lors d’un Championnat Suisse. 19 inscrites pour 8 places en finale et trois médailles au final. Donc … ! 11 concurrentes allaient être éliminées après les 3 premiers essais. C’était une première pour le club de pouvoir aligner 3 athlètes dans ce concours.

Je vais essayer de vous d’écrire mon vécu durant ce concours complétement fou.

Comme j’en ai l’habitude à chaque compétition, j’ai souhaité leur parler avant l’échauffement à l’abri des regards afin de les galvaniser.

« Aujourd’hui vous n’êtes pas là pour être spectatrice, mais…. pour être actrice. Je souhaite voir des guerrières sur le sautoir, qui ne lâche rien jusqu’au dernier essai. Vous êtes venues pour une satisfaction, alors… ! Allez la chercher cette satisfaction. Je sais que vous en êtes capable. Alors… faite le »

Je ne reverrai les filles que dès le début du concours face au sautoir assis sur un banc avec les autres coachs devant les barrières. Nouveau règlement pour les coachs. Génial

Soraya mord son 1er essai, Shelby réalise 11,76 mètres et Juliana saute à 11,94 mètres. Juliana mord son deuxième essai, Soraya pulvérise son record avec un saut à 12,17 mètres et une progression depuis le début de la saison de 27 centimètres. Superbe, à ce moment elle est en 3ème position dans ce concours, et Shelby dépasse les 12 mètres pour la première fois cette saison en retombant à 12,08 m. Le stress est à son comble, il reste 1 essai à Juliana pour se qualifier pour la finale, et pour corser le problème il faut dépasser les 12,02m pour espérer être de la finale. Le soleil est au zénith, ma casquette est de mise, mais…..dessous ça bouillonne. C’est une cocotte-minute et justement Juliana est en bout de piste et elle a 1 minute pour sauter. C’est le quitte ou double, le bonheur ou la déception. Les secondes s’égrènent et Juliana est dans sa bulle en bout de piste. Ooooh…. ! Punaise….. ! Il faut que ça passe. Cela ne peut pas se terminer comme ça…. Juliana révolte toi. C’est parti, Juliana est dans sa course et le saut n’est pas mordu. J’ai les mains moites, j’attends la mesure sur le panneau d’affichage, et……. ? 12,06m, elle est en finale. Extraordinaire 3 filles du Stade Genève en finale, du jamais vécu pour moi.

En finale Juliana va sauter en 3ème position, Shelby en 5ème et Soraya en 7ème position. Rien ne va évoluer pour les filles jusqu’au 5ème essai et là, Juliana réalise un saut à 12,12m et se positionne à la 7ème place. A cet instant Soraya est 4ème, Shelby est 6ème de ce concours

Dernier essai.

Je sais Juliana va tout donner, je la connais, elle ne lâche rien, comme en 2022 et 2023 aux Championnats Suisses U20 elle réalisera son meilleur saut lors du dernier essai et les 2 fois gagnera la médaille d’argent. Mais là…. ! Ce n’est pas la catégorie U20, c’est tout simplement l’Elite = ce qui se fait de mieux en Suisse. Alors… le suspens est à son comble. Ce n’est pas la conquête de l’ouest, mais la conquête d’une grande satisfaction. Elle est en bout de piste, elle dispose d’une minute pour sauter. Que se passe-t-il dans sa tête… ? La révolte ou l’acceptation, la spectatrice ou l’actrice… ? C’est parti, j’entrevois la détermination dans sa course, les sauts sont superbement maîtrisés ainsi que le ramené. Juliana scrute la distance dans le sable. Le saut est loin, mais… ? Sera-t-il suffisant….verdict sur le sur le panneau d’affichage 12,32m record personnel battu. 3ème  performance suisse de la saison. Amélioration de 50 centimètres depuis le début de saison, et surtout la 3ème place de ce concours et synonyme de médaille de bronze. Extraordinaire, Juliana a encore frappé au dernier essai. Quelle leçon de volonté et de mental. BRAVO

Soraya en restera à 12,17m, Shelby à 12,08m et termineront respectivement à la 5ème et 7èmeplace.

Juliana Soares (Stade Geneve) médaille de bronze au triple saut Championnats Suisse Samedi 29 Juin 2024 (ATHLETIX.CH/Pierre-Adrien Lagrange)

Je suis vraiment très fier et très chanceux de pouvoir entraîner ces trois athlètes, c’est un immense cadeau.

Pour les garçons j’en attendais beaucoup car Louis Mallet et Adrien Turner sur le papier avait la possibilité de gagner 2 médailles. Mais la réalité a été tout autre. Louis a été trahi par le manque de régularité de sa course d’élan. 5 mordus c’est trop pour la confiance et espérer conquérir une médaille. A sa décharge il n’a effectué qu’un concours avant celui-ci, n’ayant pas l’autorisation de sauter en Espagne (où il y séjourne pour ses études) en étant pas affilié à un club de ce pays. Pour Adrien il a été régulier à son niveau, mais il en fallait plus pour aller glaner une médaille. En pleine période d’examens, il est difficile de pouvoir  trouver le temps pour se consacrer à son sport.

Adrien terminera à la 4ème place et Louis à la 5ème

 

 

 

 

 

 

Prochaine grande échéance pour Shelby. Soraya, Juliana et Adrien le 17/18 août à Langenthal pour les Championnats Suisses U23.

Bilan de ces Championnats Suisses

Lydia Werly 1ère médaille d’or

Morgan Le Guen 2ème médaille d’argent

Juliana Soares 3ème médaille de bronze

Résultats complets 

Texte écrit par : Frédy Auberson

Mais ces championnats suisses ont également été marqué par quelques mésaventures. Vendredi soir Baptiste a eu la triste surprise de retrouver le bus du stade hors service sur le parking du stade. Panne qui s’est soldée par une semaine de réparation à Winterthur et quelques tracas pour d’abord rapatrier les athlètes puis pour rapatrier le bus. Merci d’ailleurs à tous ceux qui sont intervenus pour que tout se passe au mieux. Et samedi, il fallait aussi songer au retour ! Nous sommes donc partis juste après le podium de Juliana, tous sur un petit nuage et excités de rentrer, car malgré notre joie la fatigue commençait à se faire sentir.
Il nous restait une seule chose à faire: monter dans le minibus, dégainer nos téléphones et encourager la Suisse qui jouait une place en quart de finale de l’Euro 2024 contre l’Italie. Ce fut une victoire nette et sans bavure, de quoi augmenter encore un peu plus notre bonheur.

Nous eûmes quand même le droit à un obstacle: le déluge qui s’est abattu sur nous pendant notre fin de trajet, du jamais vu. De la pluie, de la grêle, des éclairs, des rafales de vents, j’ai bien cru que le minibus allait s’envoler.
C’était sans compter l’expérience de Frédy, qui sentant une fin de trajet compliquée, s’est arrêté en lieu sûr afin d’éviter toutes complications. Nous avons patiemment attendu la fin de l’orage puis nous sommes repartis de plus belle.

La fin de notre périple s’est terminée dans la bonne humeur et nous sommes tous rentrés sains et saufs!

Rajout par Melvil Empana