Marathon de Belp

Samedi 3 avril … mais quelle bise les amis ! Que se passe-t-il du côté de Berne ?

Pour préparer son marathon Helen Bekele, Ethiopienne du Stade Genève, est déjà partie jeudi avec son mari Tesfaye Eticha et son “pacemaker” Tesfay Felfele. Ils logent à 3km de l’aéroport de Belp lieu du marathon organisé de pair par Swiss Athletics/Swiss Running et l’athletics sportconsulting gmbh. Ce marathon avait été déplacé en raison des mauvaises prévisions météo, marquées par des rafales de vent et des températures très basses mais finalement avril n’aura pas été mieux.

La période de qualification pour le marathon olympique de Tokyo (JAP) dure jusqu’au 30 avril. Les limites sont de 2h11’30 (hommes) et 2h29’30 (femmes).

L’hôtel était réservé pour les coureurs et les accompagnants.

Vendredi 2 avril, tout le monde a eu droit à un test COVID et Helen  a fait un petit footing.

Samedi 3 avril, réveil à 6h30, petit-déjeuner, et tout le monde part en bus direction le départ de ce marathon un peu spécial.

8 tours … sans spectateur mais avec un vent assez fort et un temps froid.

Tesfaye Felfele fait le lièvre jusqu’au 35ième km.

Le chrono prévu était de 2h22-2h23, malheureusement une douleur, qui chicanait Helen depuis quelques semaines, s’est réveillée durant la course et Helen finit le visage grimaçant en 2h24’57. Cependant, elle gagne ce marathon devant la première suissesse Fabienne Schlumpf qui, pour sa première course sur les 42,195 km, a non seulement décroché en 2h26’14 la limite pour les Jeux olympiques à Tokyo (JAP) mais encore établi un nouveau record suisse de la spécialité.

Toutes nos félicitations à Helen pour son courage et sa détermination.

 

Propos recueillis par Werner Nikles auprès de Tesfaye Eticha.