Menu

Meeting en salle à Macolin (06-07 février 2021)

Un samedi pas ordinaire

Texte par Frédy Auberson :

Il est 9h15 samedi 6 février lorsque nous partons pour un endroit, plus précisément, une halle du nom pas ordinaire de « Fin du Monde » Peu rassurant pour le rendez-vous que nous avons. Nous…, il s’agit de Louis Mallet et moi l’auteur de ce récit. Nous quittons donc le Stade du « Bout du Monde…. ! » Avons-nous  rendez-vous avec la fin du monde… ? Pas très rassurante ces appellations, d’autant que mes yeux se dilatent lorsque mon regard scrute le ciel pour y découvrir les nuages omniprésents mais d’une couleur pas ordinaire. Le rose et le saumon illumine ces nuages procurant un spectacle peu ordinaire. Des particules de sable du Sahara en suspension. Juste incroyable.

Ce samedi s’annonce pour une journée pas comme les autres. Donc…. ! pas ordinaire. Des panneaux sur l’autoroute me le confirmeront « Dès 2 personnes dans une voiture le port du masque est obligatoire » Voilà qui est rassurant… !  Le cadre de notre journée est posé, bien posé. C’est ma première compétition en tant que coach pour 2021, j’avoue que cela démarre fort, très fort. Que sera la suite… ?  

11h15, nous arrivons à Macolin terme de notre voyage. Les souvenirs des années précédentes de cette salle vont rapidement s’estomper lorsque que je franchis les premières portes, masque rivé sur mon visage. Pas de spectateur, les gradins vident, je pourrais entendre les mouches voler. Ne sont admis dans cette salle que les athlètes faisant partie d’un cadre national invités par la Fédération, et d’un coach par athlète. Corona 19 oblige. Quatre athlètes du Stade Genève auront le privilège de participer à la compétition. J’avoue sincèrement avoir un pincement au cœur en pensant aux athlètes privés de participer aux meetings indoor de Macolin de cette année. Pour les autres c’est une opportunité de pouvoir concourir et de mesurer leurs états de forme après des mois d’entraînements.

VOILA CE QUE MES YEUX DECOUVRENT EN ARRIVANT DANS CETTE SALLE

Cinq  mois d’entraînements foncier et Louis va pouvoir mesurer son état de forme lors du concours du triple saut.  Il va retrouver ses deux adversaires Schaffhousois qui ont troqués les deux premières places lors des derniers championnats suisses élite de Bâle en septembre dernier. Louis qui va effectuer son 1er concours avec un élan complet et une planche d’appel à 13 mètres de la fosse de sable. Les automatismes ne sont pas totalement maîtrisés, mais il va tout de même réaliser une très belle performance en franchissant 14,76m son record personnel en indoor. Il a pris un ascendant psychologique sur ses deux adversaires de Schaffhouse en remportant le concours avec une belle marge. Il reste maintenant deux semaines pour gommer les approximations avant les championnats suisses pour que Louis démontre toute son étendue dans cette discipline.

2 heures de récupération avant qu’il ne saute pour le concours de la longueur. Durant ce laps de temps je vais avoir la chance d’admirer la nouvelle recrue du club, en l’occurrence Kylian Widmer. Impressionnant d’aisance dans la course du 60 mètres. Admiratif de son relâchement, de la fluidité de ses appuis. Vision d’une légèreté et de facilité. Il ne peut pas renier ses origines. Il a dans ses gênes l’impressionnant relâchement de son papa Kewin. Il pousse de manière brillante les portes de son avenir qui devrait lui apporter des très belles satisfactions pour la suite de sa saison.  Bravo Kylian.Quand à Louis, il va complètement balbutier sa course d’élan dans le concours du saut en longueur au point d’avoir une fluctuation de plus d’un mètre. Concours à vite oublier.  Il va falloir vite  se remettre au travail pour retrouver sa course de métronome.

Contrainte sanitaire oblige Louis et moi devront quitter la salle ½ heure dès la fin du concours. Cette contrainte va me priver de voir la course de 800 mètres de Julien Stalhandske et de Louis Low-Beer. Donc, impossibilité de commenter cette course pour y apporter des détails. Je vais donc plus tard découvrir les performances superbes de ces deux athlètes. Un Louis qui se bonifie d’année en année au point de battre le record suisse U18  de 20 centièmes sur cette distance. Il efface des tabelles  un athlète qui maintenant  performe en Elite. Impressionnant. Derrière cette progression il y a la signature d’un coach, doué pour faire émerger des athlètes au plus haut niveau. Superbe travail d’orfèvre  de Marco.

Vidéo du 800m

Résultats :

 Louis Low-Beer                  800m           1’53”04 (PB/Record suisse U18 en salle)

Julien Stahldhandske       800m            1’52”65 

Kylian Widmer                    60m              7”03 (PB)

Louis Mallet                       Triple saut    14m76 (PB)

Louis Mallet                       Longueur      6m58