Camp de Pâques à Antibes (2016)

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY. Publié dans Articles.

Le camp d'entrainement de Pâques s'est déroulé à Antibes du 25 mars au 02 avril 2016. Nos entraineurs Jessica Barbey, Vanessa Zanatta-Bilieux, Olivier Haller, Pierre Dallenbach, Patrick Dallenbach, Fredy Auberson, Marco Jaeger, Bertrand Bayiha et 3 masseurs ont coaché plus de 62 de nos athlètes. Avec brio Anabel et Dario nous relatent leur séjour.

 

 

Anabel Soares :

Du 25 mars au 2 avril, j’ai participé au camp d’athlétisme du Stade Genève à Antibes, au sud de la France. C’était ma première année au camp,  j’ai réussi à bien m’intégrer et j’ai adoré cette semaine remplie d’entraînements variés : piscine, programme de musculation en salle ou au stade; ce dernier était situé à quelques minutes du CREPS, lieu où on dormait. On a eu aussi  la possibilité de sortir, aller à la plage et faire un peu de shopping. Le beau temps était de la partie à part quelques jours de grisaille. J’ai vraiment adoré ce camp et j’espère vivement y revenir l’année prochaine !

Dario Salvi :

Cette année ... Direction Antibes ! Mais pour bien comprendre l'état d'esprit général, il faut remonter à quelques semaines auparavant, le 25 Mars ! C'était une matinée comme toutes les autres, sombre et glaciale... Seuls les meilleurs aventuriers de l'extrême se sont réunis pour une excursion des plus exceptionnelles dans les tréfonds de la France ! Cependant six heures (voir 7h pour les montagnards) de route les attendaient avant d'arriver à destination. Les paysages plutôt bétonnés se succédaient quand soudain... (suspense) le premier panneau "Antibes" se fit voir ! Quel soulagement. Quelques minutes plus tard, l'hôtel se dressait devant nous, mais une question nous tourmentait ...

La suite dans le prochain épisode de "Destination Antibes" Eh oui, le réceptionniste détenait la liste des chambres ! Le souffle était court et les palpitations du coeur augmentaient quand soudain la révélation de la disposition se fît entendre ( rpz chambre 21 aight's ). Puis, dans la bonne humeur et l'envie de bouger, Marco et Pierre nous annonçaient l'entraînement de l'après-midi ... Que du bonheur ! Après une petite endurance et quelques sprints, le premier moment de répit, HALLELUJAH ! Mais les deux entraîneurs sont revenus à l'attaque avec le plan de la semaine et le règlement !

Une première journée forte en émotion ! La semaine se déroulant pour le mieux, la petite clique, que nous étions, a décidé d'organiser des bonnes soirées télé après avoir mangé au restaurant "La Storia" ( il est fameux, on vous le conseille ! Face à ces petits plats, vous risquez de fondre comme Neige au soleil ! ). Des réunions spéciales se faisaient dans les chambres, soit pour regarder Koh Lanta ou encore Avatar soit pour des "café ouvert" crée par Joaquim, Julien et Simon pour déguster d'excellents thés verts ! Mais malgré toutes ces soirées, les entraînements laissaient des séquelles... Et c'est ainsi que nous avons rencontré notre sauveur tout droit sorti de la chambre 32, Christian ! Ses massages étaient si exquis que tout le monde les voulait. Et c'est ainsi que la guerre pour les massages fût déclarée. Cependant, malgré l'ambiance au top et la complicité au sommet, un drame s'est produit. Après une séance sur piste plutôt lourde mais fort sympathique à Nice, plusieurs athlètes se sont retrouvés abandonnés à leur propre sort sur la piste ! Mais heureusement, quelques valeureux chevaliers se sont motivés pour aller chercher les Robinson Crusoé ! Enfin, ils étaient surtout obligés. Néanmoins, un bon repas chaud les attendait. Cependant, malgré les bons plats, nos ventres d'affamés réclamaient sans cesse à manger ... Alors une nouvelle mission nous attendait, celle des COURSES à Carrefour ! Eh oui, il fallait bien remplir nos estomacs avec de bons fruits ( enfin pas que ... De bonnes glaces et des gaufres/crêpes chez "Amorino" aussi, c'était top ).

Puis, la fin du camp nous montrait le bout de son nez ... La tristesse et l'envie de rester se voyaient dans les regards de tous les athlètes ! Mais pas question de finir sur une note négative alors dans l'amusement et la compétition, la fameuse et célèbre Américaine vît le jour, quel joie. Toutes les équipes étaient remontées à bloc pour une dernière course de folie. C'est dans un cadre merveilleux mais pluvieux que se finit le camp, avec en prime du bonheur et de l'épuisement pour bien achever ce périple des plus originaux ! Mais rien de tout cela n'aurait été possible sans nos entraîneurs. Merci à tous les coachs pour leur soutien et leur joie de vivre. Sur ces dernières paroles, je vous laisse imaginer le plaisir que ce camp nous a apporté à tous. 

Connexion