Les News du Stade Genève

Dans l'Oeil du coach : journal d'un confiné

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

 

Frédy Auberson :

Après une saison d’hiver bien remplie en déplacement, week-ends avec des satisfactions et également des déceptions. C’est le lot du coach auquel je suis habitué et qui savoure pleinement sa passion. Remise permanente en question pour un équilibre de sérénité, de volonté pour accéder aux améliorations possibles. C’est une quête sans cesse pour contribuer à  la progression des athlètes.

Mais j’ai besoin également d’engranger mon plein de vitamine. Et l’hiver n’est pas propice à la fameuse vitamine D. La vitamine booste mon système immunitaire. Donc je suis moins vulnérable aux infections, aux microbes et aussi aux phénomènes d’inflammations. Il me faut du soleil en dehors de celui de l’athlétisme qui est ma colonne vertébrale. Donc, direction le 5 mars avec ma femme vers l’île des Grandes Canaries. Huit jours de chaleur, de repos, de baignade, mer et piscine. Point de chute sur cette île à Arguineguin dans un havre de paix, tranquillité et soleil omniprésent. Balade le matin après un savoureux petit déjeuner, baignade, fitness en fin de journée occupent nos journées. 

Le lien avec le reste du monde.. ? La télévision, avec la seule chaîne en français «  France 24 » .

L’évolution du Coronavirus nous sort de notre cocon journalier et déjà se trame dans ma tête des questions sans réponses pour la suite. Ma conquête à la vitamine D volait en éclat. La suite.. ! C’est déjà le retour le 12 mars. Dans l’avion du retour une jeune femme assise à côté de moi est sujette à des quintes de toux au point que des passagers se retournent en l’observant. Mon assurance n’est pas au beau fixe, je me décale de plus en plus du côté de ma femme, ce  qui n’est pas pour me déplaire, mais dicté en priorité par un réflexe de tenir une distance. Je n’ai pas de masque. Enfin le sommeil va assoupir cette jeune femme et je m’en réjouis. Ce voyage du retour vers des approximations, des incertitudes accaparent mes pensées. Fini la farniente, l’insouciance, bonjour la réalité mais je n’ai pas envie de tomber dans ses bras. Dans mon cerveau, je refuse ce que j’entrevois avec un certain flou, un voile opaque occulte la vision de  ce qui va arriver mais, je pressens des changements imminents  venir. 

Le 13 mars ma vision est confirmée. Les consignes de la Ville de Genève me confirment que je ne suis plus en vacances. Sans anesthésiant on sectionne mes liens avec le stade de Champel. Stade fermé à la pratique du sport… ! Ce que je pressentais se concrétise. On me retirai ma perfusion sportive, rien n’est prévu pour la remplacer.. ! Samedi 14 sera ma dernière traversée de la frontière pour venir à Genève. Retour en Haute Savoie pour le confinement prescrit par le gouvernement français.

Je hais ce virus

Je hais cette atteinte à ma liberté

Je hais ce coronavirus

Je hais cette atteinte à ma disponibilité

Je hais ce virus

Je hais cette atteinte à ma serviabilité

Je hais ce coronavirus

Je hais sa façon d’annuler le stage de Pâques programmé

Je hais ce virus

Je hais sa façon d’occulter ma passion et d’être amputé

Je le hais

Mais je le combattrais

Depuis, je suis condamné à envoyer par mail des planifications d’entraînements à celles et ceux qui le souhaite. Plus de suivi, mes yeux n’enregistrent plus les points à corriger, plus d’explications à transmettre. Mon cordon ombilical coupé de mon groupe. Je dois occuper mon esprit à autre chose.

Virus vas-tu m’aider à récupérer l’argent du stage… ? Et celui du car ? Toi qui as tout détruit-tu me dois bien cela. Montre-toi sous un jour meilleur et concrétise ma demande.

J’ai troqué mes survêtements pour un bleu de travail afin d’occuper mes journées. Plaisir de la tonte du gazon, peinture des volets, préparer le jardin, retourner la terre, fendre du bois pour le chauffage, construire un nouveau poulailler pour des poules qui ne veulent pas pondre etc…etc.. !  Séance de maintien 3 fois par semaine dans ma salle de musculation pour un septuagénaire qui défie ce virus puisque je fais partie des gens potentiellement à risque. Voilà mon pain quotidien. Je lui ai lancé un défi, que j’espère bien concrétiser  dés mi-mai que je foulerai à nouveau la piste du stade de Champel.

Et à nouveau vous allez retrouver la rubrique dans le site du Stade Genève Athlétisme  «  Dans l’œil du coach » C’est mon plus grand vœux actuellement, cela ne sera pas une symphonie inachevée, mais sera les trompettes de Champel.

Prenez bien soins de vous, et à bientôt.

 

Keanu Dällenbach en Australie

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

 

Je suis parti à sydney pour y apprendre l’anglais tout en ayant la possibilité de m’entraîner. J’ai trouvé une coach, Zuszsanna Olgyay-Szabo, qui m’a été conseillée par un autre athlète suisse. Je m’entraîne là-bas avec un groupe de 10-15 sauteurs au parc Olympique. Vu que c’est ici l’été je fais ma saison indoor à l’extérieur. Malheureusement les deux première compétitions que j’ai fait n’étaient pas top, en partie en raison de la météo. La première il faisait 42 degrés avec 90% d’humidité, la deuxième il pleuvait😅
 
Ici niveau entraînements c’est assez différent, il n’existe pas vraiment de clubs, chacun paie un/unee coach privé(e), ce qui coûte assez cher je trouve, et chaque entrée sur le stade ou dans la salle de musculation est payante. Je me suis donc rendu compte qu’à Genève avec indoor-outdoor-salle de muscu compris dans la licence on est assez gâtés!
 
Voilà un peu les nouvelles, les entraînements se déroulent bien je fais encore normalement une compétition ce week-end et les championnats d’Australie dans deux semaines,  puis je rentre juste avant le camps de Pâques, auquel je ne participerai pas vu que je serai je pense assez fatigué du voyage ; à l’aller, il m’a fallu 10 jours pour récupérer complètement ma  forme pour l’entraînement.
 
Keanu m'avais transmis ces nouvelles le 11 mars dernier mais je n'avais pas eu le temps de faire une publication (ndlr). Hier il m'a envoyé ce message :
 
En Australie la situation est pour le moment moins sévère qu'en Suisse mais c'est fort probable que la vague (virus) arrive d'ici peu. Quand je suis parti, à part les manifestions et compétitions, tous les lieux publics étaient ouverts sans restrictions. J'ai décidé de revenir principalement pour ne pas courir le risque de rester bloqué la-bas et si cela devait être le cas je me suis dit que quitte à être confiné autant être chez moi en Suisse.
 
 

CORONA-VIRUS : Dernières nouvelles

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

CORONA-VIRUS

 

Informations de la Ville de Genève : <ici>

Évènements annulés : Lien vers Swiss Athletics : <ici> 

Pour toutes les autres manifestations sportives nous vous conseillons de prendre contact auprès des organisateurs.

 

 La 43ème course pédestre Bernex du 25 avril est annulée

Les installations sportives de la Ville de Genève sont fermées jusqu'au 19 avril inclus

Le camps de Pâques est annulé

Le Harmony marathon des 09-10 mai  2020 est annulé

 

Tous les entraînements du Stade Genève sont annulés jusqu'à nouvel avis

 

Le début de saison de la Kids Cup est reporté au 1er mai

 

 

Dans l'Oeil du coach : elle est déjà derrière nous ... ?

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

Par Frédy Auberson :

Une saison hivernale indoor n’est pas un long fleuve tranquille dans lequel tous les évènements se déroulent comme prévu et sont reproductibles à l’infini. A l’heure du bilan de cette première partie de la saison  2020, tout ce que je vais vous raconter n'est pas imaginaire, ces événements se sont bien produits. La fiction n’est pas un registre ou j’excelle, donc je vais vous d’écrire mes propres constats et analyses en vous relatant cette période.

64ème cross de la Riviera (29 février 2020)

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

Nos athlètes reviennent de Montreux avec 4 podiums :

Nathalie Philipp s'impose dans la catégorie Dames court (3000m) de même qu'Andy Coendet chez les Hommes court (3000m aussi), Vincent Riser est 4ème.

Andy s'envole vers la victoire...

Ernest Greiner, athlète au Stade Genève s'en est allé

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

Cette riche personnalité verniolane s'est beaucoup battue pour le logement social. Sportif émérite, il avait gagné la Course de l’Escalade :

 
Photo : Laurent Guiraud
 
Par Laurence Bézaguet de la TDG (Un grand merci pour son autorisation de publication)

CS jeunesse à Macolin (22-23 février 2020)

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

 

Par Frédy Auberson :

CONVOITEE ET GAGNEE

Il ne s’agit pas de la conquête de l’Ouest, mais…. !  il y a bien une similitude. En effet, il s’agit  d’une conquête du métal le plus précieux, c’est ce que souhaitait Louis Low-Beer  lors des Championnats suisses à Macolin en disputant le 1000 mètres. Il n’a pas sorti sa pioche pour creuser dans le but de trouver ce métal mais chaussé ses pointes pour remporter la médaille d’or et laisser une trace indélébile sur la plus haute marche du podium avec la plus belle des médailles autour cou. Oublié la déconvenue de Düdingen de 2019. 2020 lui a ouvert les portes du succès. Cela n’a pas été de tout repos avec des bousculades incessantes sur les 5 tours de la piste. Au bout de ce périple la récompense bien méritée, les bras levé en franchissant la ligne d’arrivée, signe d’une immense satisfaction pour lui. Ta collection de médaille s’agrandit mais celle-ci elle va certainement avoir une saveur très particulière pour toi. BRAVO LOUIS.

CS Elites Indoor (15-16 février 2020)

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

Frédy Auberson :

Samedi 08h42 départ de Genève pour la capitale de la broderie en Suisse à St Gall. Je vous rassure je ne participe pas à un séminaire sur la broderie mais bien pour les Championnats suisses élites en tant qu’accompagnateur. Tout le temps du trajet j’ai des flashs qui reviennent en mémoire de cette saison hivernale. Mémoire qui me parle des points positifs mais également des points négatifs. Il faut dire que j’ai le temps d’y penser durant ces 4 heures de trajet. L’heure du bilan n’est pas arrivée il reste le week-end de mon voyage et également celui des Championnats suisses jeunesse à Macolin.

Meeting en salle Macolin (01-02 février 2020)

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

 

Frédy Auberson:

Le 2ème meeting indoor de Macolin a tenu toutes ses promesses et les performances ont été à la hauteur de l’événement. Les résultats de nos athlètes durant ce week-end vont aller crescendo en espérances pour certaines et certains avec en point de mire les échéances  des championnats suisses à St Gall le 15/16 février pour les espoirs et l’élite et Macolin pour le jeunes le 22/23 février ce qui clôturera la saison indoor 2020.

Il y a une athlète qui a dû apprendre à ronger son frein depuis le mi-été 2019. La faute  à des douleurs au dos l’empêchant de satisfaire  son plaisir au saut à la perche. Aude Malzacher puisqu’il s’agit d’elle a eu le privilège et la joie de renouer à la compétition lors de ce meeting. Reprise récompensée par un saut de 2,90 mètres, même hauteur réalisée par Saskia Rorhbasser alors que Iris Schürch franchissait une barre à 3 mètres 20.

Championnats d'Auckland

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

 

A l'autre Bout du Monde ;-) Adrien Tuner (U16)  a participé avec succès aux Championnats d'Aukland (NZ) en remportant une belle médaille de bronze en hauteur avec un saut à 1m70 (PB) :

  

 

15ème Cross de Lausanne (01.02.2020)

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.


Voici les principaux résultats du 15ème Cross de Lausanne.

Andy Coendet arrive à la 2ème place dans le Cross Court Elite Hommes à moins de 2 secondes de Matthias Schöpfer du STV Sempach :

Connexion