Les News du Stade Genève

Thomas Huwiler 7ème sur l'Ironman du pays de Galles (18 septembre 2019)

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

 

Thomas Huwiler :

Connu pour son ambiance mythique presque mystique, je suis parti au pays de Galles pour affronter ma première distance complète (3.8, 180 & 42 km.) Avec une préparation tournée vers le format half, j'avais pour principal objectif de partir à la découverte et espérais surtout arriver au bout.


Sauf que les falaises de Tenby surplombant le départ natation sont noires de monde et le lever de soleil à couper le souffle; l’excitation monte en moi comme jamais et l'objectif se fait vite oublier : je pars à la guerre !. La natation se passe super bien, je trouve des pieds auxquels m’accrocher et peux effectuer les 3.8km sans jamais lever la tête. 59 min ! Je suis au contact d’autres pros, dans le top 20 et la remontée des falaises vers la zone transition restera à jamais gravée dans mes souvenirs. L’euphorie!

Au début du parcours vélo, je reste dans cette énergie et remonte une dizaine de concurrents. J'ai le couteau entre les dents et il devient forcément difficile de manger mes barres de céréales…A 110km, c'est le coup de barre justement. Les 70 derniers kilomètres sont infernaux, je mange un sandwich et même des chips en transition ; tout part à volo.

En course à pieds, je m'accroche 21 km mais n'avance plus ; au passage dans Tenby, je n'envisage pas de repartir pour un tour ; je m’allonge dépité et vidé au milieu de la route… Tout part vraiment à volo ! Je reste quelques secondes et lorsque le public comprend que je ne suis pas littéralement mort, il s'embrase et me rappelle à mon objectif…lever mes fesses et finir ! Les derniers 20km sont un calvaire, je fais abstraction des concurrents qui me dépassent et de ceux que je vois sur le bord de la route; je m'arrête longuement aux ravitaillements et j'avance lentement jusqu'à la ligne : « You are an Ironman ! ».

Et même le 7e d'entre eux. Ce sentiment est fou, Wales fut probablement l’une des expériences les plus éprouvantes de ma carrière sportive mais aussi les plus fortes. Après quelques jours les souvenirs continuent de tourner dans ma tête et je sais que c'est l'Ironman qui me fera vibrer dans le futur. Je sens que ma marge de progression est grande et l'envie d'y réaliser une performance considérable.  

Race Summary

Swim      00:59:14

Bike        05:06:56

Run        03:12:30

Overall    09:27:45

Lien pour accéder au site à Thomas :  -ici -

 

Connexion