Les News du Stade Genève

Dans l'oeil du coach : préparation du stage de Pâques 2019 - 4

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

NOS RETROUVAILLES…… ! SACHE QUE JE NE T’AI JAMAIS OUBLIE

 

Frédy Auberson :

"Dès cette  première rencontre de septembre 2016  ce fut le coup de foudre, une attirance mutuelle. Moi qui t’expliquais ma passion, toi à l’écoute et disponible qui m’a tout donné sans retenue, tes 8 couloirs couleur ocre, tes fosses de sable, ta pelouse verdoyante et tes aires de dégagement bleus, et pour couronner tout cela au-dessus le ciel bleu d’Azur du Sud de la France.

Je n’ai pas pu  rester insensible, mon cœur n’est pas de glace, résister à ces bras tendus m’invitant à fouler ta piste a été un acte impossible. Quoi de plus beau que de répondre favorablement à cette invitation. Fiançailles du nord et du sud voué à la même passion, c’était écrit que cela devait aboutir à un mariage, et sous ta voute blanche j’ai prononcé le oui qui allait me lier à toi pour le pire et le meilleur, surtout pour le  meilleur.

30 jours, et nous seront réunis à nouveau pour une semaine d’extase. Non je ne t’ai pas oublié et je reviens vers toi.

Tu vas les retrouver, tu vas pouvoir savourer les pieds sublimes de nos athlètes, les massages des phalanges exquis sur ton revêtement. Aaaah… ! Cela va être la délivrance, la renaissance, toi qui attend depuis une année ce plaisir incommensurable égal  au  soleil qui réchauffe ta piste durant la journée.

La douceur, la beauté des pieds aux ongles multicolores des genevoises, la rudesse des pieds des genevois, ce mélange dont tu as été privé va te revigorer, tu vas rajeunir. Tu vas à nouveau le découvrir dès le 20 avril.  Une semaine pour toi de vivre cette plénitude de nos retrouvailles.

Oui une renaissance, toi qui a supporté un hiver pluvieux. Tu as courbé l’échine sous les rafales de vent, ces mêmes vents qui ont fait plié les montants de la cage des lancers et qui a engendré des réparations qui sont toujours en cours. Toi qui a supporté durant 4 ans une non homologation pour des compétitions nationales et qui peut la savourer maintenant.

Ton marquage est aujourd’hui conforme et cela doit-être une fierté pour toi qui porte le nom illustre de Léo Lagrange figure emblématique de l’évolution du sport en France. Tu peux être fier de ton architecture innovante, ravissante, mais que cela serait-il sans une colonie rayonnante d’athlètes venus d’un autre pays aux couleurs jaune et noire. C’est l’apparition du deuxième soleil printanier dont tu as besoin pour passer un été de rêve. Ce printemps annonciateur de nos retrouvailles, il est aussi annonciateur du potentiel de nos jeunes pour qui tu vas mettre tes installations à dispositions sans retenue avec la  générosité qui te caractérise. Voilà pourquoi je ne t’ai pas oublié et que je ne t’oublierai jamais car nous sommes liés pour une cause commune, faire profiter d’excellentes infrastructures pour s’entraîner et d’entrevoir ainsi une saison de toute les satisfactions.

Merci de contribuer à la naissance des nouveaux talents, d’espoirs pour une année de tous les records.

Comment veux-tu après cela que je t’oublie, c’est impossible, tu fais partie de ma vie depuis ce oui prononcé. Longues nos vies pour que nous puissions voir évoluer les jeunes, grandir, performer.

Souviens toi de notre mission, et nous ne devons pas faillir, nous avons l’obligation de respecter nos engagements qui sont :"

«  Procurer du plaisir à nos jeunes athlètes »

Connexion